Agenda Carte interactive Météo
  • FR

    Le Tour de La Lauzière

    Accueil > Explorer > Massif de La Lauzière > Le Tour de La Lauzière

    tutoyez les hauts sommets

     

    Un circuit pour les baroudeurs avides de tranquillité. La Lauzière vous dévoilera ses charmes aux rythmes des nombreux vallons traversés. Tutoyez le règne minéral, des aiguilles de La Balme au Grand Pic de La Lauzière, tout en foulant les alpages. Dormez dans des anciens chalets d’alpage, abris non gardés, pour mieux connaître la montagne.. Une randonnée itinérante en 5 jours.

    Jour 1 : Refuge du lac de La Grande Léchère ( 1680m) – Chalet de l’Arbesserie (1874m)

     

    Durée : 5h30 (hors temps de pause)

    Dénivelé + : 975m

    Dénivelé – : 790m

    Empruntez la route du col versant Maurienne sur 1 km jusqu’au télésiège de la Lauzière, puis le sentier pour le Col Montjoie.

    Arrivé au Col, redescendez par les impressionnants ouvrages RTM de protection d’avalanche.

    A l’intersection pour le chalet des gardes remontez sur votre droite jusqu’au Col de la Coutire.

    Passez la cabane dite de la ruche et la Pierre du Chasseur (1938 m) pour remonter un sentier raide dans le rocher des Hirondelles. Le Chalet de l’Arbesserie se confond avec le pierrier.

    Jour 2 : Chalet de l’Arbesserie (1874 m) – Chalet de la Vénitier ( 1815m)

     

    Durée : 6h (hors temps de pause)
    Dénivelé + : 990 m
    Dénivelé –  : 1000 m

    Le secteur le plus « sauvage » du tour de la Lauzière.

    Partez plein Nord. Le Passage des moutons à l’arrête du Champet a été sécurisé par des câbles, soyez tout de même prudent lors de cette montée difficile.

    Continuez jusqu’au petit Col sous les Frettes.

    Redescendez jusqu’au Lac de Clartan (2097 m). Du Lac, visez le Chalet du Berger et poursuivez jusqu’au Chalet de la Vénitier.

    Jour 3 : La Vénitier (1815 m) – Chalet du Col de l’Arc ( 1843 m)

     

    Durée : 5h30 (hors temps de pause)
    Dénivelé +: 931 m
    Dénivelé – : 904 m

    Suivez l’indication Chalet de la Pérrière, puis poursuivez la descente jusqu’à la bergerie des Rouelles.

    De là gravir le Col de Basmont (1790m) qui sépare Le Grand Arc du Bellacha.

    Le sentier repart au Sud sur 800 m et bifurque à l’Est pour rejoindre le Col de l’Arc et son chalet.

    Jour 4 : Chalet du Col de l’Arc (1843 m) – Refuge du Logis des Fées (1839m)

     

    Durée : 7h30 (hors temps de pause)
    Dénivelé +: 1249 m
    Dénivelé – : 1260 m

    Du Col de l’Arc remontez la combe Nord-Est du Bellacha.

    Passez la crête qui ramène sur le versant Mauriennais, et accédez au sommet du Bellacha (2484 m) par son flan Ouest.

    Descendez vers le sud.
    Le sentier passe entre la pointe des Marmottes noires et de petites falaises en contre bas, puis rejoint celui de la Boucle des Pissus.

    Continuez en direction de la bergerie de Lachat. Laissez la bergerie sur la gauche, direction la Combe de Colomban.

    Une fois passés les contreforts du Pic de Lachat, le lac de l’Arpettaz (1950 m) est à deux pas. Le sentier qui mène au Logis des Fées coupe la route du Lac.

     Jour 5 : Refuge du Logis des Fées (1839 m) – Refuge du lac de la Grande Léchère (1680 m)(1839m)

    Durée : 7h30 (hors temps de pause)
    Dénivelé +: 1284 m
    Dénivelé – : 1430 m

    Redescendez vers le village de Celliers par le sentier qui mène au lac Branlay.
    Une fois au pont de Botto, remontez la route forestière sur 200 m et prenez le chemin à droite qui mène au Gonthier.

    Le sentier traverse la Combe des Plans et arrive à la Revalette pour plonger dans la Combe de la Rame au Vieux. Une passerelle vous aidera à traverser le torrent qui descend du dernier rescapé des glaciers de la Lauzière, le Glacier de Celliers.

    De là remontez sous la Biettaz et repérez le petit col qui mènera dans la Combe suivante : Entre Deux Roches. Le plus dur est fait. La suite mène au Col de la Madeleine.

    Infos pratiques

    Itinéraire accessible hors période d’enneigement et sous réserve de conditions météorologiques favorables. Se renseigner au préalable auprès de l’Office de Tourisme pour connaitre les conditions d’accès du moment. Il est très fortement conseillé de réserver les hébergements en amont (attention dates d’ouverture variables selon refuges).

    Contacter le Sivom de La Lauzière

    Translate »